-Et comment qu'on fait ça ?-


Comme le dernier qui m'a demandé n'était pas le premier, je vais juste un tout petit peu expliquer...

-1/ Le principe-

  • Il s'agit de faire une photo avec un temps de pose suffisamment long pour que l'eau qui est en mouvement, paraisse floue sur l'image, alors que les autres éléments, roches et végétations restent parfaitement nettes.
  • Avant tout il faut faire du repérage, trouver un endroit qui vous intéresse, et que vous avez envie de mettre en valeur. 
  •  Ensuite il faut choisir le bon moment. Je connais très bien cet endroit, je sais quelle est la luminosité en fonction de la saison, la météo, et l'heure de la journée. J'ai donc choisi un jour gris dans l'après midi afin de ne pas avoir de "tâches de soleil" qui auraient compliqué l'exposition. J'ai également choisi un jour sans vent afin que la végétation ne bouge pas trop. 
-2/ Matériel-

  • Un appareil photo (oui, c'est nécessaire), ici un nikon d5100 muni de l'objectif livré en kit (nikkor af-s dx 18-55G f3.5/5.6).
  • Un trépied ou un support stable, ici un trépied Cullmann nanomax 200T.
  • Un filtre gris neutre, qui divise la quantité de lumière qui impacte le capteur.
  • Un filtre polarisant circulaire, qui permet de diminuer les reflets, et qui divise encore par deux la quantité de lumière qui entre. 
C'est le minimum, une télécommande pour l'appareil peut aussi être pratique, notamment celles qui permettent de dépasser les temps de poses autorisés par l'appareil (ici le maximum, c'est 30 secondes).
Il existe différents types de filtres gris neutres, en plein soleil celui que j'ai utilisé ici (ND8, qui multiplie le temps de pause par 8) n'aurai été d'aucune utilité car il ne coupe pas assez de lumière. 

-3/ Et on s'en sert comment ?-
  • On commence par cadrer "à l'oeil" afin d'avoir une idée précise de ce que rendra la composition et l'exposition de l'image, ça fait gagner beaucoup de temps : on n'a pas besoin de poser son trépied si on one trouve pas une composition qui nous plait, et on peut compenser l'exposition si l'appareil se fait tromper par la luminosité ambiante. De même il est intéressant d'observer l'effet du filtre polarisant sur les reflets, afin de savoir comment le placer lors du shoot final : avec le filtre gris neutre sur l'objectif qui obscurci la visée, on aura du mal à voir l'effet. 
  • On monte donc son appareil sur trépied, on lui visse les filtres (le gris neutre sur l'objectif, puis le polarisant sur le gris neutre, afin de pouvoir se servir plus facilement de ce dernier). On ferme le diaphragme jusqu'à ce que l'exposition soit correcte pour un temps de pose d'au moins 20 secondes. On peut utiliser le mode priorité vitesse, qui fermera automatiquement le diaphragme en fonction de la luminosité, ou le mode M, si on pense que l'on va faire plusieurs photos différentes et que la lumière ne change pas : on fait les réglages une fois pour toute la série et les expositions sont homogènes.
  • On tourne le filtre polarisant dans la position qui convient.
  • On utilise son appareil en mode "retardateur" pour éviter au maximum les vibrations, et faire en sorte que ce qui doit être net le soit vraiment.  
  • On déclenche !
  • Et ensuite on recommence, encore et encore, car ça marche rarement parfaitement du premier coup !

-2012 semaine 34- (253-258)

-253- 
-254-
-255-
-256-
-257-
-258-